Sécurité : Puis-je utiliser mes clé USB personnelles au travail ?

À l’heure actuelle, la technologie devient le quotidien de tout le monde y compris les entreprises évidemment. Elles ne peuvent pas en passer l’utilisation de différents outils informatiques notamment une clé USB. Cette dernière peut être nécessaire pour les besoins de l’activité professionnelle. En effet, les salariés ont l’habitude d’effectuer leurs tâches avant ou après leurs journées au sein de l’entreprise et ont besoin de transférer ses fichiers via lecteurs flash. Et s’ils utilisent leurs propres USB ?

Quelles mesures devez-vous prendre en tant qu’employeur ?

Un salarié peut être désormais autorisé à utiliser sa clé USB au travail. D’ailleurs, permettre aux collaborateurs de se servir d’un tel matériel au bureau offre plusieurs avantages non négligeables à la fois pour l’entreprise et ses employés. En tant qu’employeur, vous devez toutefois prendre quelques précautions et accorder une attention particulière à la sécurité de vos données sensibles et stratégiques. Vous devez par exemple éviter leur perte ou leur fuite. Vous pouvez ainsi lire le contenu de l’USB pour savoir si celle-ci se sert uniquement à répandre des programmes malveillants ou à extraire des éléments confidentiels. Pourtant, vous devez mettre en tête que ceci concerne seulement les fichiers et les dossiers nettement identifiés comme étant privés.

Ce que vous devez savoir en tant qu’employé

Même si le fait que vous utilisez votre propre clé USB au travail ne constitue pas une faute qui peut être sanctionnée, vous devez tout de même faire attention. C’est essentiel pour ne pas mettre en danger votre vie privée ainsi que votre vie professionnelle. Vous ne devez pas par exemple faire de mauvaises plaisanteries sur les logiciels de messagerie. Vous ne devez pas non plus utiliser de connexion Wi-Fi publique pendant que vous travaillez sur des projets sensibles ni autoriser un ami qui ne fait pas partie de votre département informatique à prendre contrôle de votre outil. Enfin, vous devez éviter d’enregistrer vos données personnelles sur votre ordinateur professionnel.

À retenir

Selon l’arrêt de la Cour de cassation du 12 février 2013, une clé USB connectée à un ordinateur professionnel devient un outil professionnel même si elle était personnelle avant. De ce fait, l’employeur est habilité à en examiner le contenu à moins que les documents qui y figurent ne soient nommément identifiés comme étant intimes. Si c’est le cas, le salarié peut subir un licenciement. Autrement dit, la société doit mettre en oeuvre une meilleure gestion des périphériques de stockage. Cette loi impose également à ce que l’employé soit prudent. Cela veut dire qu’il doit impérativement protéger ses fichiers personnels dont il veut empêcher tout accès à son chef d’entreprise. Il doit pour cela les classer dans un dossier dénommé « privé » ou « personnel ». Bref, l’usage d’une clé USB au travail peut être bénéfique, mais peut en même temps devenir une arme à double tranchant si les deux côtés (employé, salarié) ne sont pas vigilants.

Quelle housse de transport correspond le mieux à mon ordinateur ?
Confort : support d’orfinateurs portables ou écran secondaire ?